Le FIM

Le FIM, alias France – Intergroupe des syndromes Myéloprolifératifs, est né en 2008 par la volonté de plusieurs groupes travaillant sur les syndromes myéloprolifératifs (SMP) autres que la leucémie myéloïde chronique (LMC), afin d’unifier et de coordonner la recherche sur ces maladies rares.

 
Les groupes fondateurs sont : 
  • Polyglobulies Vraies – Nord (PV-Nord),
  • le Groupe d’étude des Myélofibroses (GEM)
  • le groupe Ouest-est d’Etude des Leucémies et Autres Maladies du Sang (GOELAMS),
  • le Groupe d’Etude Multicentrique des Syndromes Myéloprolifératifs (GEMSMP)
  • le groupe français de recherche sur les syndromes myéloprolifératifs familiaux,
  • le groupe « PHRC JAK2 ».
Au delà de ces groupes, il réunit dorénavant cliniciens, biologistes et chercheurs de l’ensemble du territoire français mais aussi de Belgique impliqués depuis de nombreuses années dans la prise en charge, le traitement, et la recherche sur les syndromes myéloprolifératifs.
 
Le FIM est dirigé par un conseil d’administration (présidé par le Professeur Jean Jacques KILADJIAN) s’appuyant sur les avis d'un conseil scientifique (présidé par le Professeur Valérie UGO) constitué d'experts ; il a pour objectifs :
- de réunir les différents spécialistes concernés par la prise en charge clinique le traitement des SMP 
- de favoriser la recherche fondamentale et de poursuivre ainsi les avancées dans la compréhension des mécanismes physiopathologiques de ces maladies
- d'aider les différents centres de traitement à participer à des protocoles thérapeutiques et biologiques, nationaux ou internationaux ;
- d’encourager la création de banques de données cliniques et biologiques sur les SMP hors LMC. Un registre clinique national existe pour les myélofibroses depuis 2013 ; une biobanque "FIMBANK" est également en cours de constitution après avoir obtenu un financement spécifique par l'INCa.
Depuis la première description de la polyglobulie par le Dr Louis-Henri Vaquez en 1892, les SMP ont eu une place particulière dans le domaine de l’hématologie en France, avec une recherche dynamique et compétitive qui a culminé récemment par des découvertes majeures telles que celle de la mutation du gène JAK2 en 2005 et celle plus récente (2013) de la Calréticuline. Ces avancées ont ouvert de nouvelles voies pour la compréhension des mécanismes de ces maladies et leur traitement. Nous espérons que le FIM pourra contribuer à amplifier encore l’efficacité de la recherche en France et promouvoir l’accès des patients à des thérapeutiques innovantes.
 
 

3ème Journée Patients SMP 30.01.2016

Lire la suite...

Deuxième journée du FIM

La deuxième Journée du FIM se tiendra à Paris le Vendredi 3 Octobre 2014.

Elle bénéficiera de la contribution d'orateurs prestigieux, notamment les professeurs Stefan CONSTANTINESCU et Gunnar BIRGEGAARD.

Localisation: Université Pierre et Marie Curie, campus Jussieu, Paris

Horaire: Le vendredi 03 octobre 2014, de 10 à 17h.

 

Participation offerte

Inscription obligatoire via le lien suivant : 

https://docs.google.com/forms/d/1w_qqO5igYmsGipj5465-ZjZm2JuyAB-8BvjZhJMY5j8/viewform?usp=send_form